Actualités
LES ENFANTS DU SOLEIL

CINÉRGIE PRODUCTIONS vient de prendre un accord de coproduction avec la chaîne LCP pour le film documentaire LES ENFANTS DU SOLEIL. Le réalisateur est Hakob MELKONYAN à qui on doit le film très remarqué, L'ARBRE, qui continue sa carrière dans sa version longue deux ans après sa diffusion. (Nous vous tiendrons au courant des dates de projection, notamment à Bourges, Orléans, etc...)

LES ENFANTS DU SOLEIL. PITCH : Il y a exactement 100 ans, un peuple, appelé Yézidis, a subi le même sort que les Arméniens. Des milliers de personnes ont été massacrées, des femmes, des enfants innocents réduits à l’esclavage par l’E.I., et le tout, au vu et au su de tous. Nsreen, l’une des survivantes, nous dit : « J’étais âgée de 16 ans. J’ai eu le malheur de voir des membres de ma famille massacrés, l'ensemble de la population de ma ville décimée. J’ai « survécu » au génocide. On a fait de moi une esclave sexuelle... J’ai été violé pendant 3 mois... Je me suis échappée et j’ai miraculeusement survécu. J’ai eu un bébé d’un père inconnu… ». Nsreen sera le personnage principal du film. Avec elle nous retournerons en Irak et en Turquie, là où se trouvent les camps de réfugiés. Nous irons aussi en France et en Allemagne rencontrer des femmes et des jeunes filles qui ont été aidées par Nsreen.
Ce film est basé sur des témoignages de femmes mais aussi sur près de 3 heures d’archives inédites qui montrent le génocide perpétré par l’E.I. contre les Yézidis, ainsi que l’esclavage subit des femmes et des enfants.

 

Une coproduction LCP / CINÉRGIE PRODUCTIONS

Auteur et réalisateur : Hakob MELKONYAN

 

 
LE CHANT DU FLEUVE

Je suis un producteur heureux. Cela fait près de 18 ans que je produis des films et je viens de recevoir sur un seul projet un avis favorable de 3 chaînes de télévision, et probablement de 4, pour la coproduction du film : "Le Chant du fleuve".

"Le Chant du fleuve" est un pur documentaire de création ; une histoire d’amour entre la Femme, la Loire, et l’Homme, le poète, le romancier, le voyageur. La Femme et l’Homme vont échanger comme peut le faire un couple, depuis leur naissance, la source, jusqu’à leur mort, l’estuaire. La Loire et le poète vont se parler, faire œuvre de dramaturgie à partir d’extraits choisis dans l’œuvre de 230 auteurs ligériens. Le film est construit à partir des quelque 600 textes écrits depuis la nuit des temps sur la Loire par les poètes, voyageurs et romanciers. Sur près de dix ans, j'ai passé près d'un an (non rémunéré) à choisir ici et là un vers, une phrase, un paragraphe, pour reconstituer une histoire originale : celle d’un couple, avec la Loire dans le rôle de la femme, et celle de l’homme dans le rôle générique du poète-voyageur-romancier. De sa naissance (la source au Mont Gerbier-de-Jonc) à sa mort (l’estuaire) nous découvrons une vie de couple avec ses conflits que sont les crues, etc… De sorte que le téléspectateur croit que le texte qu'il entend a été écrit spécialement pour les besoins d’un documentaire de création, alors qu'il s'agit d'une re-création.

Il y aura une version de 52' pour la télévision et de 75' pour le cinéma.

Chacun peut mesurer l'intérêt culturel d'un tel projet en ces temps de disette. Un site internet dédié verra donc le jour après le tournage qui se déroulera sur les quatre saisons. Lorsque l’internaute s’arrêtera sur un vers ou une phrase, il découvrira dans une arborescence toute l’œuvre du poète, voyageur ou romancier dont est extrait le vers ou la phrase. Une somme en somme. Idem pour la musique.

En collaboration avec des enseignants, des fiches téléchargeables seront créées à destination des établissements scolaires, des étudiants, enseignants, bibliothèques et médiathèques...

J’ai habité Nantes pendant vingt ans. Profitant des marées, j’ai descendu et remonté la Loire maintes fois de Nantes à Saint-Nazaire avec mon voilier "Alice", jusqu’au jour où je l’ai descendue une dernière fois pour entamer un voyage de quatre ans en solitaire. Ce jour-là restera gravé en moi toute ma vie ; j’ai descendu la Loire au petit matin, dans le brouillard, voyant à peine les cargos qui remontaient le courant dans la lumière naissante.

La Loire : certains n'y voient qu'un fleuve quand d'autres y voient un océan.

 

Une coproduction Télénantes, TV TOURS, TL7...

 

 
MARIE BARTETE, GRAINE DE BAGNARDE, Matricule 107

Le tournage du docu-fiction "Marie Bartete, graine de bagnarde" a commencé dans d'excellentes conditions à Monein (Pau), là où est née Marie Bartete. Elle fut envoyée en Guyane à l'âge de 25 ans. Elle y resta jusqu'à sa mort, soit 50 ans, ce qui fut un "exploit" quand on sait que les condamnés mourraient souvent très vite dans cet univers hostile. La loi inique du 27 mai 1885 dite de la relégation, consistait dans l'inernement perpétuel sur les territoires des colonies ou possessions françaises des condamnés. Cette loi fut abolie en 1907 grâce à Albert Londres. Ch. Katia Ferré, née en Guyane, a travaillé 10 ans pour exhumer cette histoire hors du commun. Seront présentés dans le film des documents inédits. Souhaitons que Marie Bartete soit bientôt aussi connue que Louis Michel qui fut elle, envoyée au bagne de Nouvelle-Calédonie.

Une coproduction FRANCE TÉLÉVISIONS et GUYANE PREMIÈRE.

Avec la participation du CNC.

Co-auteurs : Ch. Katia FERRÉ et Pierre MATHIOTE

Réalisation : Pierre MATHIOTE

 

 
DIFFUSIONS TV

Il est difficile de mettre à jour les diffusions des films produits par Cinérgie Productions. Sachez néanmoins que des films comme NOËL AU TIMOR, LA VÉLODYSSÉE, L'ARBRE, sont diffusés cette année 2017 sur les chaînes KTO, VOYAGE, FRANCE TÉLÉVISIONS, LA CHAÎNE HISTOIRE...

 

 
FACEBOOK

VOUS POUVEZ SUIVRE AU JOUR LE JOUR SUR FACEBOOK LES ACTUALITÉS DE CINÉRGIE PRODUCTIONS.

 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 11

Nos partenaires

  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires

Teaser a la une