Le Curé de Soweto

En 1983, Emmanuel Lafont est envoyé en Afrique du Sud ; seul blanc, il s’installe au cœur de ce bidonville qu’est Soweto, près de sa paroisse. Il est alors de tous les combats, participant au risque de sa vie, aux sein d’organisations religieuses ou politiques, aux manifestations pour la libération des prisonniers politiques, pour la construction de nouvelles habitations, pour la réouverture des collèges. Il vit de l’intérieur le lent effritement du régime de l’apartheid dans sa période la plus convulsive. Le 27 avril 1994, date de l’élection de Nelson Mandela, il transforme son église en bureau de vote ! Les habitants lui ont choisi un nom, « Senatla », l’« homme fort », qu’il gardera pendant tout son séjour en Afrique. Depuis 2004, il est évêque de Cayenne en Guyane, un département multiracial qui lui permet de retrouver un peu de ce multiculturalisme qu’il avait connu à Soweto.

Durée : 52'

Un film de Patrick Métais

Une coproduction KTO / CINÉRGIE PRODUCTIONS

Avec la participation du CNC

Avec le soutien de la Région Guyane

Avec le soutien du Ministère des Outre Mer

Avec l'aide du Bureau d'Accueil des tournages de la Région Guyane. Chargée de mission : Lyne Benoît.

 

Share/Save/Bookmark