Ici Rider

Réalisé sur les 1200 kms de piste qui longent la côte atlantique française, ce programme est une ballade sur une voie cyclable mythique qui est sans doute la plus belle d’Europe et que l’on nomme « La Vélodyssée ». (Bien sûr, et dans un tout autre domaine, on ne peut s’empêcher de faire la comparaison avec le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, dont les pèlerins ont su donner une âme à cette piste.). C’est au travers de rencontres, de témoignages de monsieur tout le monde, de personnages originaux aussi, d’artistes, d’aventuriers à la petite semaine, que nous découvrirons pourquoi, dans un monde qui va de plus en plus vite, nombreux sont ceux qui ont choisi d’adopter le rythme lent qu’impose le Vélo (tout en ayant du style !). Ce programme propose de découvrir la passion du voyage à vélo ; il met en évidence les liens de solidarité qui existent entre ces cyclistes.

Ce documentaire est un regard sur une France en quête de bonheur et d’insouciance !

Auteur - réalisateur : Chritophe Castillon

Une coproduction : CINÉRGIE PRODUTIONS / FRANCE TÉLÉVISIONS / VOYAGE

Avec la participation du CNC, de 4 Régions et de 9 Départements

Avec le soutien de La Vélodyssée.

 

 

Que faire ? (Le temps est une toile sur laquelle nous peignons nos vies).

Le temps n’est pas une simple notion dans un voyage. Il est un élément essentiel de l’expérience que nous vivons. Le voyageur, qui oublie de composer avec le temps, passera devant des personnes en oubliant de les rencontrer : il ne verra que le décor à la place des paysages. Au final il deviendra le spectateur impuissant d’une pièce jouée sans lui. Il ne verra rien de primordial et passera sa vie aussi loin de lui-même que des autres, qu’il soit ici où ailleurs dans le monde. Ainsi, avant même de comptabiliser les kilomètres que l’on s’apprête à parcourir, est-il indispensable d’apprendre à reconquérir le temps, celui qui appartient à son voyage et qui mène vers l’appréciation de soi-même et de l’autre.

Le vélo est un des symboles de l’enfance, il était notre premier véhicule, notre première machine à explorer l’espace qui nous entourait. Ce moyen de transport va donc nous permettre de renouer avec cette époque de notre vie, qui pour la plupart d’entre nous, est synonyme de bonheur. Ainsi, avant même de comptabiliser les kilomètres que l’on s’apprête à parcourir, nous apprendrons à reconquérir le moment présent. Parce qu’un voyageur pressé passe sa vie aussi loin de lui-même que des autres, qu’il soit ici ou ailleurs dans le monde, nous essaierons donc d’oublier nos habitudes d’hommes modernes.

Le message est simple finalement : « Soyez heureux, soyez vous-même dans la simplicité, amusez-vous, communiquez, ayez une activité physique, partagez ».

 

Share/Save/Bookmark